Auffay, Luneray, Longueville sur Scie,... Des villages à visiter pour leur charme particulier

Auffay

C'est vers 1060 que le seigneur d'Heugleville offre quelques terres à son fils Gilbert, qui va y construire une forteresse sur une butte couronnée de hauts hêtres qui vont donner leur nom à la localité : Alta Fagus. Gilbert, compagnon de Guillaume le Conquérant sur la batille d'Hastings va faire beaucoup pour la prospérité de son fief. Au XIIIème siècle le bourg compte 2000 habitants. On y file et on y tisse la toile, des ateliers de tanneurs s'établissent le long de la Scie. Au centre du bourg et présente depuis le XIème siècle se dresse la collégiale Notre Dame classée Monument Historique qui subit de nombreuses transformations jusqu'au XVIIème siècle, avec son clocher culminant à 77 mètres de haut, et les répliques de ses célèbres Jacquemarts qui frappent les quarts d'heures (les statues originales du XVIIème sont exposées dans le hall de la mairie). Avec son jardin public classé par le ligue protectrice des oiseaux, ses aménagements sur les friches industrielles le long de la Scie, ses maisons cauchoises, ses anciennes halles accueillant aujourd'hui la mairie au coeur d'une place animée tous les vendredis par le marché, et son superbe château de Bosmelet qui abrite les collections du metteur en scène Alain Germain, Auffay n'en finira pas de vous surprendre par la richesse de son patrimoine. Plongez-vous dans son histoire grâce à notre dépliant Auffay pas à pas !

Bacqueville en Caux

Quand on arrive à Bacqueville en Caux, sur la grande place XVIIIème où se tenait dèjà au Moyen-âge et se tient encore aujourd’hui le marché du mercredi matin, on découvre un bourg traditonnel et ses commerces. Mais en démabulant en contre-bas par les escaliers, c’est le bas de Bacqueville qui vous offrira l’astmosphère de sa grande époque, celle des chevaliers. La massive église St Pierre conserve des aspects défensifs du Moyen-âge à l’image des seigneurs qui ont régné sur les lieux. Entrez et découvrez-y la légende de Guillaume Martel sur l’un des vitraux contemporains. Remontez ensuite par le chemin de la croix Mangeà-là, érigée selon la légende après le réveil de Guillaume ici-même après sa prière à St Léonard pour être délivré de sa capture en croisade. Aventurez-vous vers le Clos de l’Aiglerie, ancien relais de poste magnifiquement restauré avec tous ses bâtiments de ferme traditionnels. Bacqueville, c’est aussi un hippodrome qui accueille des compétitions internationales, et une station de monte qui autrefois dépendait des haras nationaux. 

Luneray

C’est grâce à une activité industrielle et commerçante fleurissante, et donc d’une population lettrée que Jean Venable décide de poser ses valises à Luneray pour porter la parole évangéliste au XVIème siècle. Le temple bâti en 1807 accueille toujours le culte du dimanche matin, et de nombreux lieux rappellent les époques houleuses des guerres de religion, tels que les cimetières clandestins.

De l’activité textile subsistent de nombreux témoins : ancien séchoir, noms de rue, et les fameuses sentes à panier, étroits chemins permettant le passage d’une personne portant un panier, qui servaient pour le transport des écheveaux. Une manière pittoresque de parcourir le village à travers un circuit qui vous permettra également de contempler le petit patrimoine.

Luneray, c’est aussi la place du marché où trône la mairie installée dans une ancienne halle aux grains, et où tous les dimanches matins se tient l’un des marchés les plus courus de Seine-Maritime, avec ses producteurs locaux, et ses produits du terroir. Une expérience à ne pas manquer !

Val-de-Saâne

Les premières traces du village remontent à l'époque gallo-romaine. La vallée de la Saâne était alors mise en valeur par une voie reliant le Bretagne aux zones maritimes du Nord de la Gaulle. A la Renaissance, le petit village et ses alentours devront faire face à quelques tragédies : une épidémie de peste noire, puis un incendie en 1740 qui détruira une grande partie du village. C'est au début des années 60 que la commune de Val-de-Saâne telle qu"on la connaît verra le jour, avec la décision de réunir 4 communes de la vallée de la Saâne (Anglesqueville sur Saâne, Eurville, Thiédeville et Varvannes) en raison du dépeuplement des villages. C'est l'historien Jehan le Povremoyne qui trouvera le nom de Val-de-Saâne. Depuis cette fusion le village n'a cessé de se développer, jusqu'à obtenir en 1999 le label Station Verte de Vacances grâce à son engagement en faveur de l'écotourisme et le développement de ses équipements de loisirs tels que la piscin et les chemins de randonnée. Découvrez Val-de-Saâne à travers un parcours patrimoine détaillé dans notre brochure Val-de-Saâne pas à pas !

 

Longueville-sur-Scie

C'est Gauthier Giffard, compagnon de Guillaume le Conquérant lors de la bataille d'Hastings, qui devient au XIème siècle le protecteur du Prieuré de Longueville. Il y fait éditier un château féodal qui va occuper une place stratégique et faire du bourg une place économique de premier ordre. Les ruines de cette fortersse sont toujours visibles aujourd'hui notamment le long de nos boucles de randonnée. Le fief deviendra par la suite un comté puis un Duché lié à la famille d'Orléans. Outre son passé médiéval, la commune accueille un lieu culturel atypique, Le Cellier, qui propose concerts, expositions et performances toute l'année.